Témoin du Christ

Bienheureuse Gisèle

Évangile selon St Jean 15, 26 à 16, 4a

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur. Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement. Je vous parle ainsi, pour que vous ne soyez pas scandalisés. On vous exclura des assemblées. Bien plus, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront qu’ils rendent un culte à Dieu. Ils feront cela, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi. Eh bien, voici pourquoi je vous dis cela : quand l’heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l’avais dit. »

Seigneur, tu as voulu rester avec nous et habiter nos cœurs. Ton Esprit-Saint est le défenseur qui nous donne la force et le courage spirituel dont nous avons besoin. Rends-nous docile à ses inspirations et fais de nous des témoins.

Vivre avec plus de profondeur ma condition de temple de l’Esprit-Saint.

1. La mise en garde du Christ auprès de ses disciples peut nous faire froid dans le dos. En effet, il est très clair avec eux, ils seront persécutés en son nom. Le Christ n’a jamais caché à personne que la vie chrétienne était difficile. Pour les premiers disciples et pour bon nombre de chrétiens encore aujourd’hui leurs vies étaient en jeu. Les premiers martyrs ont toujours été considérés comme les grands témoins de la foi. Devant cette bataille qui s’annonce le Christ nous promet un défenseur : l’Esprit-Saint. C’est lui qui, le premier, rend témoignage. Et bien souvent il le fait à travers chacun de nous.

2. Il suffit de se plonger dans les premières pages des Actes des apôtres pour se rendre compte que le Seigneur a bien raison de mettre en garde ses apôtres. Les persécutions n’ont pas tardé pour les douze et bientôt pour toute la communauté chrétienne. Cependant, après la Pentecôte et donc après la venue de l’Esprit-Saint, il y a un véritable changement chez les disciples qui expriment même leur joie de se trouver face aux persécutions. Ainsi s’accomplissaient les paroles du Seigneur. Le chrétien qui vit sa vocation pleinement est un témoin du Christ qui dérange et un signe de contradiction pour beaucoup. Les douze ont tous été martyrs sauf saint Jean qui malgré de terribles persécutions physiques n’est pas mort sous la torture. Ils avaient été prévenus et pouvaient se réjouir. Ses persécutions étaient bien le signe qu’ils accomplissaient la volonté de Dieu.    

3. Par le baptême et la confirmation nous devenons temples de l’Esprit-Saint. Cette grâce exprime que l’Esprit habite notre cœur et, comme nous le dit le Christ, il veut rendre témoignage. Il s’exprime autant que nous sommes attentifs à sa voix et à ses appels. Bien souvent il nous appelle à vivre notre vocation chrétienne avec une plus grande radicalité. Suivre sa voix signifie aller au-devant de difficultés, mais ces obstacles, plutôt que de nous effrayer, doivent être pour nous le signe que nous marchons sur la bonne voie, la voie de la croix et de l’amour qui trouve sa joie dans le don total de soi.   

Esprit Saint, doux hôte de mon cœur, donne-moi la grâce de rendre témoignage du Christ par toute ma vie. Que ce soit ta grâce et ton amour qui me guident à chaque instant. Que toutes les personnes qui me rencontrent puissent voir en moi un témoin du Christ.

Prendre un moment de prière pour écouter la voix de l’Esprit Saint dans mon cœur.

Frère Jérôme Dejoie, LC